Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 15:12

 

Le cortège qu'on a suivi, précédemment, arrive sur la Grand-Place, ce qui tout de même est et reste un privilège! Une tribune est élevée et des gens y sont assis! Des notables des différents groupes, les pensionnaires d'une maison de repos (choisie chaque année) et puis cette année, beaucoup de policiers.... Hééé oui nous avions l'ambassadeur des USA himself!

 

 

HPIM3232.JPG

 

Je ne l'ai pas pris en photo, il ne s'est pas présenté, non mais.. Enfin quoique des discours ont eu lieu, en français et en bruxellois!

 

Les géants sont présentés aux autorités et à la foule.

La garde, arme ses fusils...

 

HPIM3233-copie-1.JPG

 

Tire au flanc, oups.. tire à blanc!

Je vous rassure, c'est flou, votre écran est bon, vos yeux parfaits, je n'avais point picolé mais EUX ont bougé!!!!

 

HPIM3235-copie-1.JPG

 

L'Hôtel de ville, quelque peu..... enfumé

 

 

HPIM3236.JPG

 

 

Les vrais bruxellois, ceux qui savent le pourquoi du comment, ont à coeur d'avoir une branche, enfin un morceau d'une branche de cet arbre qui est sensé nous protéger toute l'année.
Rien de tel que de rentrer à la maison avec sa feuille (je vous rassure j'ai eu la mienne). On ne se connaît pas, mais on se partage la branche!

 

HPIM3237-copie-2.JPG

 

 

 

L'arbre arrive enfin, tiré et porté par les buumdroegers dont je vous parlerai dimanche prochain, ainsi que de la plantation!

 

Toujours sans gouvernement, sinon en affaires courantes, le bruxellois est plus que tous les autres, attaché à son pays, le drapeau belge étant bien mis en évidence, et je ne vous dis pas les discours...

 

HPIM3241.JPG

 

 

Voilà, désolée pour l'immense retard, de ce jour..... Y a des raisons, mais chuut!

 

J'espère vous avoir transmis un peu de notre bonne humeur, d'un pays au nord du nord, où il ne fait pas que pleuvoir, même si tout comme vous, nous sommes inondés depuis deux jours (enfin çà se calme depuis 13h), où certaines parties du pays sont sous eau, mais où on a toujours la faculté d'accueil, d'amusement, et d'auto-dérision!

 

 

HPIM3243.JPG

 

Bonne fin de journée à vous toutes et rendez-vous dimanche prochain pour chanter le viva m'boma!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 09:28

Je suis un peu tard aujourd'hui.....

 

Les groupes se suivent, se ressemblent se distinguent. Le plus important, folkloriquement parlant, étant celui dont je vous parlais ICI, les poepedroegers, les porteurs de géants.

L'heure est là, le défilé commence, petit, puisque l'endroit est large, pour s'engouffrer ensuite dans les ruelles pavées de Bruxelles.

 

Fanfare, il y en a plus d'une, et les couleurs de Bruxelles, vert et rouge.

 

HPIM3240.JPG

 

 

 

Le petiot tient bon son drapeau, pas de vent ce jour-là, ouf!

 

Fanfare napoléonienne

 

 

HPIM3237-copie-1.JPG

 

 

 

Et enfin des géants, enfin les petites géants, les grands sont derrière.

 

Les petits font environ trois mètres, les grands quatre mètres cinquante et Mieke, une des géantes, pèse près de 70kg!

 

Jan le grand-père, au premier plan


HPIM3242-copie-1.JPG

 

 

Ils devraient porter leur nom.... mais en gros, il y a Mieke, Jefke, Pietje, Roseke, Janeke, Boma et Bompa les grands-parents et Jantje le petit dernier!

 

Alors après quelques recherches, je vous présente ci-devant, Mieke, la grand-mère endimanchée.

Suive de Roske et Jefke en costume du XV.

 

HPIM3245.JPG

 

 

 

La roue de la bonne aventure ou roue de la fortune qui évoque les hauts et les bas de l'existence et surtout l'égalité devant la mort.

C'est un plateau d'un mètre cinquante, avec un pivot oblique. Il y a ainsi toujours un côté de la gente qui se trouve en contact avec le sol. Tirée par un cheval, elle tourne et chacun des personnages, formant trois couples : la noblesse, la bourgeoisie et le populo, touche le sol, et s'élève.

 

Ces petits géants ne mesurent qu'1m50, ont des têtes en bois sauf une des femmes qui a un masque (je n'ai pas réussi à prendre la photo, on courrait devant pour les précéder, mais ... tout compte fait, çà va vite!

 

 

HPIM3246.JPG

 

 

<Tout ce matériel appartient aux compagnons du Meyboom, et son entretien aussi.....

 

Des groupes sont des piliers de la sortie du Meyboom, d'autres sont invités chaque année.

Ceux que l'on voit de loin, en rouge, sont les compagnons de Toone, célèbrissime marionnette bruxelloise!

 

HPIM3248.JPG

 

Des calèches, des chevaux, pour les notables, quoique...

 

Ce doit être la femme du président de l'association, au premier plan, bourgeoise de l'époque.... accompagnée d'une fausse bourgeoise du XXIème, madame me pardonnera 

 

 

HPIM3253.JPG

 

 

Et puis les lanceurs de drapeaux, qui furent et sont encore, souvent les vedettes. Je ne sais d'où vient ce groupe mais la plupart du temps ils nous viennent du nord du pays, côté flamand, donc.
Comme quoi on ne s'entend pas si mal, plusieurs groupes étaient présents d'ailleurs!

 

HPIM3256.JPG

 

 

Pas vraiment simple dans les rues étroites, il faut calculer son coup, et moi j'ai raté le lancé, dans ce tronçon-ci, mais vous aurez le droit à d'autres photos dimanche prochain et mon article sera préparé!

 

 

Bonne journée à vous toutes!!

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 05:32

Je réédite mon sujet, j'ai oublié une info importante, tant il y avait à dire, et cette info pour nous est connue de toute le monde!

Tout comme le carnaval de Binche, cette journée a été reconnue patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Et tout comme me le rappelait judicieusement VéroniqueD, les géants, de Belgique (1500)  et de France s(450) ont inscrits au patrimoine mondial.  Pour la France les dragons font partie de la fête et chez nous la fête du Lumeçon (dragon terrassé par Saint-Georges lors du Doudou de Mons). Infos ICI

 

Je sais çà date, mais j'ai fait le plein de photos, d'histoires, cet été, au cas où notre automne et notre hiver m'empêcherait de me promener le nez en l'air!

 

De toute façon, j'avais trop de sujets en été, je vous aurais inondées!

 

Le Meyboom, avec l'Omegang, le grand moment de l'histoire et de la vie de Bruxelles, méritera plusieurs articles!

 

Ce sont deux fêtes très structurées, pleine de rituels, il sera difficile d'en faire le tour!

 

Toutes les photos sont prises par mes soins, et les premières, celles de cet article, concerne les poepedroegers, prononcez poupedrougueurses. Les porteurs de poupées, et donc ici les porteurs de géants!

 

HPIM3233.JPG

 

 

Il est difficile de faire la part du réel et de la légende, sinon que.....

 

Cette fête daterait de 1213, date à laquelle Bruxelles remporte une victoire sur la ville de Louvain, la plus proche de la capitale (20km).

 

 

HPIM3234.JPG

 

 

Les bourgeois bruxellois s'amusaient dans les granges, guinguettes se trouvant au-delà des murs de la ville, au Marais aux Cygnes. La ville ne percevant pas de taxes en dehors de l'enceinte de la ville, sur les boissons, sur la bière.

 

Une querelle entre louvanistes et bruxellois se déclenche à propos de cette taxe, à la grange Het Cattenhuys où une noce se passait. Dans cette grange se trouvaient les arbalétriers de la guilde de Saint-Laurent qui vinrent en aide à la population ce qui leur vaudra l'octroie de leur statut corporatif par le duc Jean de Brabant. Le duc décidé de fusionner la gilde du Marais avec le Serment des Arbalétriers. Et donc la plantation de l'arbre de mai leur est confiée.

 

 

HPIM3235.JPG

 

 

Saint Laurent étant leur patron, la plantation aura lieu le jour de sa fête, et donc le neuf août.

 

Ce qui fut fait pour la première fois en 1308.

 

Il est dit que ce privilège peut passer aux louvanistes si l'arbre n'est pas planté avant 17h. Ce qui vaut la présence des louvanistes qui en 1939 étaient parvenus à voler l'arbre, récupéré par les vaillants bruxellois qui le plantèrent avant l'heure fatidique.

 

 

HPIM3237.JPG

 

 

Aucune plantation ne fut supprimée du calendrier. Aucune guerre ne parvint à annuler la plantation, même si parfois le cortège fut inexistant, et si l'arbre fut parfois une simple plante.

 

 

Une autre légende, ou histoire :

 

Épousant une fille du quartier de la rue des Sables et de la rue du Marais, un gentilhomme de Louvain aurait, à cette occasion, offert une somme d’argent pour fêter la Saint-Laurent et planter un mai. Après une querelle qui déchira le ménage, les Bruxellois prirent le parti de l’épouse; les Louvanistes, celui du mari. Bien qu’une réconciliation intervînt, ces derniers gardèrent rancune et, maintenant encore, ils prétendent avoir le droit de planter l’arbre dans leur ville s’il n’a pas été dressé à Bruxelles avant 5 heures de relevée.

 

 

Pour en revenir aux photos, les géants sont une tradition bien ancrée, dans le Nord de la France et en Belgique, ils sortent à chaque festivité!

 

Sur une structure d'osier, fabriqué en carton pâte, leur tête est sculptée dans du bois.
L'ensemble des  porteurs est regroupé en corporation, dont vous pouvez voir le drapeau aux couleurs de Bruxelles, sur la troisième photo. On est porteur de père en fils et ce sont des familles entières qui défilent!

 

HPIM3242.JPG

 

Le t-shirt, le foulard, le sourire, tout y est!

 

 

 

 

HPIM3239.JPG

 

 

Mais pourquoi sont-ils si nombreux?

Tout simplement, déjà, il faut monter le géant sur le porteur. Il faut le diriger, même s'il a une petite lucarne qui lui permet de visionner la rue. Mais surtout il faut l'encadrer, un coup de vent, des gens qui traversent subitement devant lui... c'est périlleux!

Et puis il faut le remplacer. Le cortège démarre à 14h mais pendant trois heures, il marchera, s'arrêtera, la fatigue est vite là à gérer ce monstre de plus de trois mètres de haut!

 

 

Voilà, vous aurez eu toute l'histoire, la légende aujourd'hui, les prochains dimanches, vous aurez les photos, et les autres groupes participants!

 

 

Bonne journée!!!!!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 11:00

Vous vous souvenez? Je vous parlais de vigne, affaire à suivre, rue l'Olivier à Schaerbeek!

 

 

Je suis retournée mais la maison étant vendu, on a un peu coupé les grappes, un peu tôt à mon goût.

Même si j'avais pris les photos, elles ne rendent pas bien!

 

 

Par contre Woluwé-Saint-Lambert, en allant chez ma nièce qui habite en Brabant flamand, je suis passée plusieurs fois devant ces deux habitations!

 

 

 

HPIM4371.JPG

 

 

 

 

Quelques jours avant, les propriétaires avaient mis un panier avec du raisin, offert aux passants!

 

 

HPIM4372.JPG

 

 

 

On en croquerait non? Enfin croquer est un bien grand mot! En tout cas le rendement y est!

 

 

HPIM4373.JPG

 

 

Comme quoi, il n'y a pas que les citrons, les kiwis et les figues!!! Même dans le nord du nord!

 

 

J'ai fait ma gelée de coings avant-hier soir, merci à toutes pour vos délicieuses recettes!

 

Je me demandais pourquoi personne ne me commentait mon raisin.. j'ai fait l'article avant hier soir et la fatigue aidant, pas changé l'heure. La date oui, pfffft, faut que je dorme......

 


Je finitionne le tout aujourd'hui, pâte de coings prévue aussi!

 

Une bonne journée à vous toutes!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 11:08

Si je vous montre la partie arrière....cela vous parlera plus je pense!

 

 

arriere-quizz.jpg

 

 

 

 

 

Et le résultat!

 

 

 

 

solution-quizz.jpg

 

Hé oui !!!!!!

 

Ce n'est pas un wc de voyage, ou une chaise percée  

 

Ni une loupe pour enfiler les aiguilles!!!

 

Ni comme le préconisait Violette, une loupe pour verrue plantaire, ni un prie dieu pour le voir de près!

 

Mais une lanterne magique qui daterait fu XVII ième siècle. C'est un peu l'ancètre du cinéma!

 

Il suffit d'une source de lumière, une, ou comme ici plusieurs plaques et surtout une lentille, donc la loupe!

 

Ce qui a donné son nom au théâtre d'ombres de Praque, le Laterna Magika que j'ai eu l'occasion de voir il y a une quinzaine d'années. Ce théâtre mélange musique, théâtre d'ombres bien sûr mais aussi maintenant des décors et acteurs!

 

Impressionnant surtout en pleine lumière!!!!!

 

Voilà à travers quoi nous devrions plus souvent regarder, le pays de l'imaginaire!

 

 

Bonne journée à toutes!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 11:00

Juste pour me faire pardonner de vous avoir abandonnées hier midi... mais je pensais faire un article en rentrant de la piscine.....

 

Sauf que la miss hébergée chez moi, avait fermé la porte de l'appartement à clef et n'avait pas laisser la clef dans la boîte aux lettres! Je n'ai pu rentrer qu'après avoir récupéré un double chez mon fils... une journée de perdue.

 

Mais revenons à nos moutons, je doute que c'est soit quoique... il  puisse y en avoir dans cette étrange machine!


 

quizz-beguinage-copie-1.jpg

 

 

Donc... cet objet qui m'a intriguée à première vue, cache pas mal de choses.....

 

Je ne peux vous dévoiler l'arrière sous peine de tout vous dévoiler!

 

Alors à votre avis, à quoi servait-il?

 

Attention il se trouve au petit béguinage,mais à mon avis.. simplement comme témoin du passé, et se trouve, aussi, à coup sûr dans certains musées!

 

 

Bonne journée!

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 04:00

Toujours dans la même commune d'Anderlecht, où nous nous sommes promenées (), juste à côté de l'église Saint-Guidon, et à cent mètres du musée Maurice Carème, en traversant la rue, en venant de la maison d'Erasme....

 

 

HPIM2653.JPG

 

Les premiers béguinages sont apparus à la fin du XIIième siècle de la volonté des femmes de pouvoir se recueillir ensemble tout en préservant leur liberté, ne pas prononcer leurs voeux définitifs, mais bien un voeu temporaire de chasteté et d'obéissance.

 

HPIM2670.JPG

 

 

C'est entre 1232 et 1270 qu'apparurent beaucoup des béguinages en Flandres.

 

Ce petit béguinage, le plus petit de Belgique mais pourquoi pas de partout ailleurs, était un havre de paix pour huit femmes.

C'est Guillaume, doyen du chapitre local qui le fonda en 1252.

 

Pas grand, pas prospère et pas d'occupantes riches.... mais plutôt des femmes (40ans) démunies qui ne pouvaient payer la dote d'admission dans des béguinages plus réputés.

 

Une porte donnait dans l'église (dans le transept nord) où elles s'occupaient de l'entretien et de la décoration des autels et de la chapelle de Saint-Guidon.

 

 

Au rez-de-chaussée, les pièces de vie, en haut les chambres; Nous commencerons par cet étage.

 

 

HPIM2657

 

 

Les petites maisons ne communiquaient pas, c'est par soucis de ne pas faire monter et descendre les visiteurs de ce musée de la vie bruxelloise et anderlechtoise que l'on a abattu une partie de mur et qu'on a percé des portes. Dixit le guichetier...

 

 

Tableaux, dessins représentant la vie dans le quartier. Des objets trouvés lors de fouilles, tout cela est mis, plus ou moins dans un ordre précis.

Je me suis plue à imaginer nos reclues, au coin de ce feu.....un petit rayon de lumière, de soleil....

 

HPIM2659.JPG

 

 

 

En passant d'une maison à l'autre, j'ai été impressionnée par cette différence d'étage.

 

 

 

HPIM2660.JPG

 

 

 

Cette sale me plaisait, plus de lumières, plus d'objets, même plus récents, comme ce cycle et ce vieux poêle de Louvain!

 

 

HPIM2662.JPG

 

 

 

Dans un autre coin un lit de bébé antérieur au cycle, à coup sûr! Peu d'annotations, que dire, aucune! Aucune renseignements sinon dans un book disponible.

 

 

HPIM2661.JPG

 

 

 

Je me verrais bien dans ce petit coin, tranquille, loin de la circulation, au calme....

En me retournant, une débauche de tableaux, qui, tout compte fait, me plaît bien aussi!

 

 

 

HPIM2667.JPG

 

 

Au rez-de-chaussée, un mobilier nettement plus récent que le béguinage et surtout peu destinée à nos religieuses, que ce double lit bourgeois.

 

 

HPIM2669.JPG

 

 

 

HPIM2668.JPG

 

 

Photos plus petites, j'ai dû les arranger, elles étaient un peu floues.

 

Voilà pour cette ballade d'aujourd'hui que nous poursuivrons dimanche prochain par l'autre côté de ce petit béguinage où j'ai découvert du matériel de dentellières.

 

 

Bon dimanche à vous toutes, sans doute maussade... raison pour laquelle j'ai beaucoup marché cet été, histoire d'apporter un peu de soleil et de découvertes à mes copines du net!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 04:37

Nous voici donc à la dernière partie de la traversée de ce superbe jardin!

 

Je vais revenir sur cette photo montrée lors de la première partie.

 

 

Ce carré est l'oeuvre de Catherine Beaugrand. Parisienne, ce qu'elle met en scène dans ces saynètes la métamorphose de l'espace public.

 

Plus récemment, c'est au château de Chambord qu'elle a développé une série d'oeuvres dans le domaine du cinéma et des arts plastiques.

 

Sa participation à l'élaboration du jardin, est faite sous forme de loci (locus = contenant) , de lieux délimités, par des lignes, comme ce carré montré précédemment.

Ces loci participent à la création du parcours en correspondance avec la volonté première de ce jardin, créer des morceaux de promenade,tout en jouant avec les autres projets.

 

L'intérieur est vide et plein.

 

 

7-copie-1.jpg

 

 

 

Ci-dessous, un mur végétal fait de hêtres, qui en fait encercle (avec la pousse on le voit moins bien), un arbre, un noyer. Le mur végétal fait plus penser à une construction, et le lien est ainsi fait entre l'architecture et l'arbre avec comme origine commune la nature.

 

 

 

28.jpg

 

  Entre la simplicité de la forme et la pensée de leurs relations, entre la linéarité du processus séquentiel et les points de vue différents proposés dans la relation possible avec les autres projets, entre une perception suivant le pas et un regard contemplatif, entre nomadisme et point de fuite, ces loci sont de possibles petits chemins de métamorphose. » (Catherine Beaugrand)

 

 

 

Dans un esprit similaire, la chambre de vision (haute de près de quatre mètres), réalisée de 83 panneaux pour un total de 11 500 lentilles de verre! Cette tout symbolise notre vue, nos vues multiples sur le jardin.

 

J'aurais dû rentrer dedans, mais j'avoue ne pas avoir oser. ll semble que l'on soit saoul tant notre vue perçoit tout. Sauf vers le haut, la tour n'étant pas couverte, le ciel nous venant en aide.

 

Cette pièce extérieure fait suite au musée, puisqu'elle reprend l'idée que l'on peut avoir en regardant le jardin de la maison. Les vitraux scandant notre vue. Elle a été imaginée à partir du module perspectiviste qui rythme la salle Renaissance qui date de 1515 (y a pas que Marignan....)

 

 

 

27.jpg

 

Cette machine à regarder le paysage reprend bien l'idée de la folie, est l'oeuvre de Perajaume, qui vit et travaille en Catalogne, à San Pol de Mar. Il se sert de la poésie, de la sculpture, pour remettre en question la notion de paysage.

 

Le vitrail a été réalisé par Marta Depazurueña et Montserrat Sarmientojuan du Centre del Vidre de Barcelone.

 

Nous venons de quitter le jardin philosophique. (supervisé et créé par Benoît Fondu, formé à Gembloux et à Londres)

 

Il reste encore le jardin de simples, le jardin des maladies.

 

Espaces réduits, délimités, pleins!

 

Vue générale

 

22.jpg

 

 

Créé en 1988 par René Péchère

 

24.jpg

 

 

Ancien professeur à la Cambre (école d'architecture à Bruxelles) et ancien professeur à l'école d'Art américaine de Fontainebleau.

 

 

Un citron à Bruxelles;......

 

 

25.jpg

 

 

Créateur du jardin des 4 saison, et du jardin congolais lors de l'exposition universelle de Bruxelles en 1958, il a aussi créé des jardins pour des châteaux, mais surtout le célèbre labyrinthe et le jardin du coeur de la maison van Buuren, prototype de la maison Art Déco, à Uccle.

 

 

 

23.jpg

 

 

Une pomme pleine.....

 

29.jpg

 

 

Et comme il manque un peu d'eau (enfin mis à  part les larmes aux citations et le cratère) dans ce jardin, je vous ai trouvé la fontaine.....

 

30.jpg

 

 

Nous voilà arrivées en fin de parcours!

 

Je vous rassure, j'ai des sujets en réserve!

 

Rien qu'hier, visite du palais de justice, portes ouvertes, et à 300mètres de là, la visite de l'exposition James Ensor!

Ce matin, je pars tôt, visite de Bruxelles Shalom!

 

 

Bonne journée, à vous toutes, le nez en l'air aujourd'hui!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 04:12

Je pense qu'on va arriver au bout, histoire de pouvoir passer au petit béguinage qui jouxte l'église Saint-Guidon, dans les alentours proches de la maison d'Erasme!

 

 

Hé bien non!

 

Ce sujet est complet par lui même!

 

 

On commence, par le Volcan de la vie!

 

 

volcan-vie-un.jpg

 

 

De façon inéluctable, on arrive, ou plutôt on voit de partout le centre de ce jardin, l'arbre attire le regard, de même que les sièges colorés.

Bonne idée!

 

Ce lieu, est aussi le lieu d'où l'ont voit tous les coins et recoins du jardin, un vrai centre, centre du libre arbitre cher à Erasme.

Le côté pratique, on voit le jardin des simples, et le côté spirituel, Saint-Guidon étant proche, et dont on aperçoit le clocher. Il est sous-entendu que c'est le travail, la recherche (bibliothèque et lieu de travail d'Erasme) qui conduit les gens dans ce périple.

 

Ce point se veut le centre d'équilibre du lieu.

 

Vous vous souvenez que l'entrée de ce jardin se fait sur le côté de la maison, par un endroit que beaucoup de gens "ratent". L'initiation commence. Il faut vouloir y entrer, prendre le temps, s'arrête à chaque changement, qui n'est jamais que la marche supplémentaire pour accéder à l'état suivant.

 

Bob Verschueren, artiste qui a réalisé cette oeuvre, voulait ce volcan pour nous rappeler que nous sommes tous au-dessus du centre de la terre et de ses forces.*

 

9.jpg

 

Ce volcan (descente que je n'ai pas osée empruntée) est fait de tuf, avec au milieu une souche de hêtre carbonisé (arbre centenaire provenant du domaine de Seneffe). Le tout est bien entendu une fontaine avec un fin filet d'eau qui s'écoule.

 

Ce volcan se trouve au fond d'une cuvette, pour ne pas dépareiller la vue du jardin. La cuvette faite en pierre, en spirale, est une invitation à la réflexion, au replacement de l'humain à la place qu'il n'aurait jamais dû quitter.

 

L'invitation au travail intérieur est partout autour de cette fontaine, immanquablement le regard descend, se pose au regard de l'eau, repart à la découverte du jardin, de l'arbre, pour après enfin et seulement, partir aux alentours.

 

Un meilleur regard intérieur pour mieux découvrir l'extérieur, vers les autres.

 

volcan-vie-2.jpg

 

 

Il y en a qui ne se trompent pas!

 

La largeur de ce petit volcan philosophique est de cinq mètres et il aura fallu treize tonnes de tuf pour le réaliser.

 

 

Bob Verschueren est un artiste bruxellois, qui depuis 1978 s'adonne à ce type de réalisation (souvent éphémères), à base des élements de la nature.Biographie ICI.

 

Cet observatoire du "Jardin philosophique", comme il l'a intitulé, est sa première oeuvre permanente.

 

Qui sait combien de temps cette souche survivra, l'eau provoquant des amas de mousses.... tout compte fait, le définitif n'est qu'un éphémère un tantinet plus long...

 

 

Bonne journée à vous toutes!!!

 

 

Pffft heureusement que je n'ai parlé que du volcan, je pensais mettre encore trois sujets, vous vous seriez endormies!!!!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 04:30

Je vous avais promis la suite, la voici, pleine de sagesse, pleine d'eau!

 

Ce sont en fait plusieurs artistes qui ont pris possession du jardin, pour amener chacun sa touche!

 


 

Aujourd'hui, nous allons faire le tour les plans d'eau, les larmes du ciel, par Marie-Jo Lafontaine.

 

C'est une artiste bruxelloise, toujours obsédée par la passion, le désir, la violence, et puis le monde et ses fragilités.

Son amour de l'eau, des nuages, les jeux de réverbération, les reflets.....

 

Ce sont donc sept bassins, sept citations, qu'elle a créés dans ce jardin.

 

Aut regem, aut factuum nasci opportere : Il faut naître ou roi oui bouffon

Au milieu de l'étendue d'herbe, le reflet du roi, oups pardon de l'arbre!

 

prem-bis.jpg

 

 

Ubi amici, ibi opes

Là où sont les amis, là est la richesse

 

ubi-amici-ibi-opes.jpg

 

ubi-amici-ibi-opes-bis.jpg

 

 

Difficilia quæ pulchra

 

Les belles choses sont difficiles

 

Difficilia-quae-pulchra.jpg

 

Civis mundi sum, communis omnium vel peregrinus magis

 

Je suis un citoyen du monde, partout chez moi, ou plutôt partout un étranger

 

 

11.jpg

 

 

Ubi bene ibi patria [Quavis terra patria]

 

La patrie est là où on se sent bien

 

12.jpg

 

 

 

 

 

13.jpg

 

 

Festina lente

Hâte-toi lentement

 

14.jpg

 

 

Il me manque sans doute une photo!

 

Ces bassins en acier galvanisé,  en forme d'amande, sont reliés entre eux par un système qui garde à niveau l'eau qui pour chaque bassin est à ras du gazon. Les lettres sont, comme vous pouvez le voir sur une photo, en laiton, et déposées sur des petits pieds reposant sur un fond en gravier de marbre. Cela a pour effet d'assombrir l'eau et de lui donner cet effet miroir!

 

 

Un petit banc, pour vous reposer et méditer...

 

 

HPIM2719.JPG

 

Banc de lecture, de convivialité, réalisé par Pierre Portier, spécialisé en mobilier contemporain et résidant à Esneux (Belgique)

 

 

 

Voilà le pourquoi de ce long périple, non fini, c'était en quelque sorte rendre hommage à Zazimuth qui nous offre chaque jour une citation!

 

 

 

Et une bonne journée à vous toutes!!!!!

 

 

Partager cet article
Repost0

Mon Blog Et Moi

  • : Le blog de Bidouillette
  • : Blog de partage, concernant mes hobbies, mes passions. Dentelles aux fuseaux, frivolité, crochet, cartonnage, serviettage. Mais aussi pour vous, des tutos, pas à pas, le fil, surtout le fil. J'habite Bruxelles et je marche beaucoup, vous trouverez donc aussi mes balades quotidiennes! Des trucs et astuces pour la planète! Un peu de tout donc! Bonne visite!
  • Contact

Ici c'est......

 

 

Bienvenue chez un peu de moi! Blog de partage, de ma passion pour le fil, de mes moments, de mes bonheurs, de mes occupations! Vous y trouverez de tout, les copinettes, les croixpinettes, les crochetinettes, de la dentelle aux fuseaux, frivolité, cartonnages, bidouillages, Bruxelles un peu de belgitude,  et bien d'autres choses!
 
 
Notre forum des arts du fil
 

Ma Page sur Hellocoton

Mes visites par catégorie


 

Broderie, les copinettes


 

Broderie bonnes adresses


 

Couture


 

Crochet, les copinettes


 

Dentelle aux fuseaux, les copinettes


 

Frivolité


 


 

Un peu de tout, les copinettes


 

Cuisine :

 


 

Photographie


 

Divers

 

Texte Libre

google-site-verification: googlea965b354ef730756.html

 



          

animaux domestiques
statistique

 

Le jardin des fées