Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:00

 

Vous voyez que je fais dans le facile, sauf que pour certaines ce n'est sans doute pas dans les cinq cents mètres!



Faut dire aussi que je tente de faire un sujet qui permettent à celles vivant en ville et à la campagne de participer!

 

Ici, elle est à 300m de chez moi, l'église Saint-Vincent!

 

Bien sûr, aucune obligation d'édifice religieux, en service ou non!

 

Temple, église, mosquée, synagogue, chapelle le long d'une route, tout est bon, mais......

Avec une vue vers le ciel, ohhh pas de rapport, juste que çà permet de lever les yeux, non?


Et puis si c'est un peu plus que les 500m prévus, çà vous fera un peu d'entraînement!


Ce qui est sûr c'est que ce ne sera pas difficile à trouver!



P1000049.JPG



Pas ou plus de pigeons, là, ils ont miné tous les bords avec le système de petits paratonnerres!



P1000051.JPG




Copies à remettre pour jeudi, pas trop tard, hein, que je puisse faire mon article, allez disons même mercredi soir!

 

Bonne marche, bonne découverte et bonne journée!!!





Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 12:00

 

Toujours beaucoup de choses à dire sur les bienfaits de la marche, vous ne me direz pas le contraire, n'est-ce pas VéroniqueD....

 

Outre le fait qu'on a remarqué que les gens qui ne sortaient pas, ne marchaient pas dans la nature, avaient un regard plus pessimiste, plus étroit.

Outre le fait qu'on remarque et que les scientifiques, médecins, reconnaissent le pouvoir de la marche sur le taux de sérotonine (çà en piscine, faut pas tenter...).

 

Il semble aussi que la vitesse de la marche joue sur notre longévité. Là, je vais vivre centenaire.

 

Mon fils, 1m86, marche plus lentement que moi et me dis que je ne profite pas, faux et archi faux, je m'arrête, mais j'ai appris à regarder et surtout à voir!

 

Par contre, marcher vite, pas tout le temps, mais régulièrement, entraine le coeur!

 

 

HPIM3013.JPG

(Juillet 2010)


Chez les plus de 65ans (zut çà m'énerve çà, comme la pension/retraite, je n'ai le droit à rien, pas de gratuité, pas de remise, pas de logement, et là même ma longévité, je dois attendre!!!!), donc les plus de 65ans ayant un rythme de marche soutenue, verraient le nombre d'années leur restant à vivre augmenté par l'allure de leur marche.

Là pour une fois je vous fais un copié/collé, à lire!



Ils ont calculé que la longévité normalement attendue à un âge donné commence à augmenter pour les deux sexes à partir d'une vitesse d'un mètre par seconde. L'allure moyenne des participants a été de 0,92 mètre par seconde.

Cette recherche a porté sur des données recueillies entre 1985 et 2000 auprès de 34.485 individus, --80% de Blancs, 59,6% de femmes--, dont l'âge moyen était de 73,5 ans.

Ces chercheurs ont constaté que l'allure de la marche était liée aux différences dans la probabilité de survie pour les participants de tous les âges et des deux sexes.

Mais c'est surtout après 75 ans que ce paramètre permet de mieux prédire la longévité à dix ans, dans une fourchette de 19 à 87% chez les hommes et de 35 à 91% pour les femmes.

L'allure de la marche paraît liée à la longévité chez les plus de 65 ans, selon une analyse de plusieurs études portant sur un groupe étendu de personnes des deux sexes et publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).



La marche, le sport à la portée de tous

Les auteurs de l'étude, conduite par le Dr Stephanie Studenski de l'Université de Pittsburgh (Pennsylvanie, est), ont conclu que l'allure de la marche était aussi pertinente pour prédire la longévité que l'âge, le sexe, l'usage d'un déambulateur, des maladies chroniques, un passé de fumeur, l'indice de masse corporelle ou la tension artérielle.

Plusieurs raisons expliqueraient selon eux pourquoi la vitesse de la marche peut être un bon indicateur pour prédire le nombre d'années restant à vivre chez les personnes âgées.

"Marcher requiert de l'énergie, un contrôle des mouvements et fait travailler de multiples organes dont le cœur, les poumons, le système nerveux, circulatoire et squeletto-musculaire", soulignent ces médecins.



Un marche plus lente pourrait ainsi être le signe d'une détérioration du fonctionnement de ces organes et de ces systèmes, ajoutent-ils.

L'allure de la marche pourrait par conséquent servir à identifier des personnes âgées ayant un risque accru de mortalité, comme celles dont le rythme de la marche est inférieur à 0,6 mètre par seconde, estiment ces chercheurs.



Dans un éditorial également publié dans le JAMA et accompagnant cette recherche, le Dr Matteo Cesari, de l'Universita Campus Bio-Medico à Rome, estime ainsi que l'allure de la marche "est un indicateur général de l'état de santé (...) qui pourrait aider à prendre des décisions cliniques".



Mais, juge ce médecin, "des recherches supplémentaires seront nécessaires pour déterminer si le rythme de la marche peut potentiellement changer les critères définissant un patient comme gériatrique".

 

infos trouvées ICI

 

 

Et puisque certaines me demandaient comment je marchais, j'ai retrouvé ces photos, prises en miroir, cet été!



moi-quand-je-marche.jpg

Avouez qu'ils pourraient nettoyer les fenêtres... (juin 2010)


Sac à dos, toujours, voire banane à la taille! MP3 à nouveau, ma fille m'en a offert un rose!!!!! Et bien sûr l'appareil photo! Vous verrez bientôt le nouveau quand le soleil daignera réapparaître... Mes lunettes, pour voir ce que je photographie et un chignon, ainsi je n'ai pas les cheveux dans les yeux quand je fonce! Et bien sûr le podomètre dans la poche, ou à la ceinture!



Pour ce qui est de la vitesse, au plus la distance est longue, au plus j'allonge le pas, ce qui ne me rend pas service, les articulations n'aiment pas çà et puis je fais moins de pas!



Pour le moment je privilégie 5000 pas par jour, au lieu des 10000 recommandés pour ne pas être sédentaire, mais je les fais plus petits et de préférence rapidement. Çà permet aussi de m'arrêter!



Je le dis et le redis, j'ai commencé par trois cents mètres, avec la fibromyalgie et une coqueluche, il y a quatre ans, croyez-moi, il m'était impossible de faire plus. Pour cela donc, que le défi commence avec... 500m!



Alors prête et motivée pour le prochain  défi marche/APN?



Je prépare un article sur vos défis, avec photos pour celles qui n'ont pas de blog et le renvoi vers leur blog, pour les copinettes!



Bonne marche et bonne journée!!!!







Partager cet article

Repost0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 03:00

 

Il est curieux, comme une rue peut rassembler, au fil du temps, tant de lieux différents.



Nous avons vu la semaine passée, le Théâtre flamand, mais cette rue a d'autres attraits.



Juste en face du théâtre se trouve un immeuble qui vient d'être restauré, raison de ma présence en cet endroit, cet été!



Cet immeuble est la propriété du CPAS (Centre public d'aide social) de Bruxelles et c'est dans un but de logement qu'il a été restauré, en espérant que les heureux bénéficiaires de ce superbe logement social, sauront en prendre soin....



HPIM3015.JPG



Voici, trouvée sur le net, la photo du même immeuble avant rénovation



batlaeken.jpg




Ainsi que vous pouvez le voir, la restauration a été jusqu'à remettre en place l'avancée en fer forgé, restauration des balcons.



HPIM3014.JPG



 

Un peu plus loin dans la rue, un semi chancre, qui a été tagué et intelligemment, tout y est, juste dommage que ce soit pile poils devant le théâtre...



HPIM3016.JPG



 

Continuons notre chemin, dans cette rue bien calme pour une fois



HPIM3022.JPG




Parallèle au boulevard, je peux vous dire que c'est rarement ainsi.....



Plus loin, pas très loin de la place Sainte-Catherine, cette vieille maison



HPIM3021.JPG

 

(au 120 rue de Laeken maison restaurée, mais dont je ne parviens pas à avoir plus d'info...)



De l'autre côté de la rue, symbole d'une loge maçonnique, à la fois discrète et ayant pignon sur rue.


C'est le Grand Orient de Belgique, ainsi que quelques autres loges qu'il abrite.




HPIM3023.JPG




Des magasins, le début du quartier asiatique, avec mon magasin chinois préféré.



Un bien curieux mélange dans cette rue étroite, et un quartier qui remonte. Les maisons sont achetées, rénovées, et des boutiques s'installent petit à petit!



Un quartier où le dimanche, on trouve de quoi manger, intéressant à repérer!



Bonne journée à vous toutes et n'oubliez pas vos apn, lors de vos ballades. Grâce à eux, on voit nos villes, nos lieux de vie, bien différemment!







 

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 03:00

    Petite visite aujourd'hui, sous un ciel bleu et sans beaucoup de marche..


Toujours en plein centre de Bruxelles, se trouve le Théâtre Royal Flamand, situé rue de Laeken. .



theatre_flamand_Bruxelles_photo



Ce quartier était anciennement le port intérieur de Bruxelles (ce qui prête à sourire à présent)


Deux rues portent encore les noms des quais, rue Quai au Foin et Quai aux Pierres de tailles. La première rue faisant allusion au marché aux bestiaux qui s'y tenait. Ces quais bordaient un des nombreux bassins reliés au port et construit en 1639.



Comme pour la Grand-Place, de riches négociants ont fait construire des dépôts.

Tant de marchandises transitaient qu'il était devenu nécessaire de construire un autre dépôt pour les marchandises en transit. Ce bâtiment fut ensuite réaffecté à l'armée sous forme d'arsenal en 1860.



theatre_flamand_Bruxelles_photo


C'est 23ans plus tard qu'on le destine au théâtre flamand et c'est alors l'architecte flamand Jan Baes (dont Horta fut l'élève), sous la houlette de Charles Buls, bourgmestre,  qui en érige la façade.



La compagnie peut sembler,  à nos copinettes françaises, un ancrage purement flamand, mais ce n'est pas le cas.


Son site est bilingue. Si l'objet de ce lieu a été décrit comme la diffusion du théâtre professionnel en néerlandais, il n'y a pas que çà.

Théâtre, danse (là on ne parle plus de langue, nous sommes bien d'accord), musique et expositions.



A l'arrière du théâtre, on a conservé l'ancienne façade de l'Arsenal, ce qui donne une autre image du bâtiment.



Le style est bien connu dans nos régions : néo-renaissance flamand, avec de longs balcons en ferronnerie précieuse.

HPIM3019.JPG



Suite aux incendies des théâtre de Vienne et de Nice, avec de nombreux morts, l'architecte a pris soin de situer les portes d'évacuation vers l'extérieur et menant aux balcons.



Il est inauguré en 1887 et un curieux dialogue aura lieu entre le roi Léopold II et le bourgmestre



« J’aurai l’honneur, Sire, de vous souhaiter la bienvenue en flamand, dans le temple érigé pour l’art dramatique flamand », le roi de répondre: « Mon cher bourgmestre, vous m’offrez là une bonne occasion pour vous répondre dans cette même langue nationale, en flamand ». Et en effet, le 13 octobre 1887, pour la première fois dans l’histoire des souverains belges, le roi s’exprime en néerlandais. Ce geste signifie la reconnaissance et l’estime officielle de longues années d’efforts fournis pour implanter le théâtre flamand dans la capitale.





HPIM3020.JPG

 

 

 

Il fut, malgré tout, la proie des flammes en 1955, et la façade refaite, mais pas à l'authentique. Le bâtiment est classé depuis 1993 et les seules modifications apportées sont intérieures. Les salles en ont bénéficié et il a été inauguré à nouveau en 2006.

 

Dommage qu'à droite du théâtre, la rue soit désormais un des centres de la prostitution et ne s'en cache pas.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de la rue de Laeken!

 

Bonne promenade, bon dimanche à tous et à toutes!!!




 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 12:00

 

Je sais, nous ne sommes pas dimanche, mais j'ai reçu des cartes hier, et voulant faire les photos de jour, les piles plates et le soir, çà ne donne rien.



Je préfère donc de loin partager ces photos....



J'habite donc à la périphérie de Bruxelles, donc une des communes  qui jouxtent la région flamande. De ce fait, et étant vraiment en bordure de la commune, il y a trois cimetières.

Je sais que ce sujet peut paraître peu plaisant, mais si je vous reparlerai du cimetière de Bruxelles, un dimanche, je voulais simplement partager ces quelques photos!



Lumière sublime, soleil, neige, peu de monde, j'étais avec une amie et son petit chien. On a admiré, regardé, vu, et ce n'était que du bonheur!



photo_Noël_Bruxelles_2010_neige



Nous avons terminé notre ballade quelque peu campagnarde par le devant du cimetière, mais je commencerai par là, pour vous. Ce sapin lumineux mis sur la place nouvelle et bien réaménagée, se décrochant superbement bien sur les arbres .



photo_Noël_Bruxelles_2010_neige



J'ai cadré haut, pour avoir la cime des arbres et surtout passer par dessus le mur d'enceinte de ce cimetière.



photo_Noël_Bruxelles_2010_neige



Sans compter et c'est une astuce photo, que le fait de passer par dessus le mur rend mieux les couleurs des arbres. Le mur étant foncé, il décalait les couleurs... faites-en l'essai, vous verrez...



Petite couverture neigeuse sur les branches, juste de quoi leur donner encore un peu plus de légèreté.



photo_Noël_Bruxelles_2010_neige



Cette amie a des questionnements, des soucis, des colères, mais elle a reconnu que marcher, le nez en l'air en prenant le temps de se dire que c'est beau, la moitié de son fardeau était dissipé.

 

Du gui pour l'an neuf?



photo_Noël_Bruxelles_2010_neige




J'en ai encore des tonnes, enfin des dizaines de photos sous la neige, mais voilà une première livraison. Ce cimetière fait souvent l'objet de visites guidées, j'en ai suivi une, mais j'y reviendrai.



Superbe nature qui nous a bien gâtées cette année et qui nous a rappelé aussi qu'un Noël blanc se paye cher dans certaines régions et que la fonte de la neige mène irrémédiablement aux inondations...


Courage à celles qui sont concernées... surtout chez nous!




Bonne journée à toutes et prenez soin de vous!!!




iezlj3o6.gif

 

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 03:00

 

Je vous ai parlé à de nombreuses reprises de ce magnifique parc du Botanique, que je traverse régulièrement et qui se trouve en plein centre de Bruxelles, à deux minutes de la place Rogier.



Cette fois-ci, je voudrais vous parler des statues qui y sont. J'en avais reconnu le style, mon grand-père ayant habité au Musée Constantin Meunier rue de l'Abbaye à Ixelles, commune de Bruxelles.



Les sculptures qui ornent ce parc sont postérieures à sa création. Ce projet est confié à Constantin Meunier et à Charles Van der Stappen.

Elles sont au nombre de 52, je ne vous les montrerai pas toutes, cela ferait un inventaire dont mon blog n'est pas le but.


Elles ont toutes été exécutés entre 1894 et 1898.



Elles se divisent en plusieurs groupes/Genres.

Des fontaines, des groupes fantastiques, des plantes, des animaux et celles dont je vous parle aujourd'hui, des personnes qui font l'essentiel de l'œuvre de Constantin Meunier.



L'automne et le semeur



le-semeur.jpg





L'été et son moissonneur



moissoneur.jpg





Les suivantes sont  de Pierre Braecke, mais il continue selon le même style, et nous voici en hiver avec la Vieille Bûcheronne





veieille-bucheronne.jpg



Et pour terminer les quatre saisons, une sculpture d'Hippolyte Leroy, le printemps et la Jeune Bergère.



jeune-bergere.jpg





Ces quatre statues sont devant la coupole du Botanique, elles trônent en quelque sorte.



le-tout.jpg




Et voici la situation des deux autres personnages.




HPIM3002.JPG



 

Une belle petite promenade parmi ces statues de bronze, qui tout d'un coup nous paraissent si légères.....



Le jardin du Botanique a bien failli disparaître, lui aussi... devinez pourquoi?

Hé bien oui, lors de la construction de la jonction Nord-Midi, dont je vous parlais la semaine passée.

 

Comme quoi!



Alors pas trop fatiguées? Ok, on continue la semaine prochaine? Une autre visite?

Bon dimanche et prenez bien soin de vous!!!





 

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 03:00

 

 

Quand je pars en train, mon point de départ est toujours la gare centrale!



 A Bruxelles, les trois gares sont reliées par la jonction Nord-Midi.


J'ai pris les photos au mois de juillet, par une belle journée, en allant à la mer (photos des deux dimanches précédents ). Les photos que vous verrez ne sont  pas en relation avec le texte mais montrent tout le réaménagement fait depuis quelques années, pour les bâtiments et depuis un an pour la voirie.



gare-centrale-un-2.jpg

 

(nouvel arrangement des alentours de la gare réalisée par Horta, la finition de la voirie est en cours - inauguré le 19/9/2010)


Vous allez me dire que çà ne fait que deux gares, oui, mais toutes les autres sont entre les deux. Donc pas d'obligation de changer de gare.... en prenant métro, bus ou à pieds!



La jonction nord-midi, fut l'occasion de travaux, tout comme ceux du voûtement de la Seine.



 

gare-centrale-un-4.jpg



(vue vers l'Albertine, bibliothèque royale)



La Belgique était alors un des pôles de la révolution industrielle, si pas le pole essentiel sur le continent européen. Bruxelles étant un nœud ferroviaire important, il fallait à tout prix trouver une solution pour l'acheminement des marchandises et combattre la perte de temps en  changements de trains.



En 1903 la ville de Bruxelles et l'État concluent un accord  pour réaliser les travaux d'après un tracé de Frédéric Bruneel.



gare-centrale-un-5.jpg

(vue vers la Grand-Place ou presque, elle se trouve à moins de cinq minutes à pieds, à gauche)



Chouette! Hé bien non, les expropriations prennent du temps, et la guerre 14-18 est là. Ce sont à nouveaux les mêmes quartiers pauvres et peuplés qui subissent ce qui ressemble encore une fois à un plan d'assainissement. Tout comme la construction du Palais de Justice, à deux pas de la gare du Midi, le voûtement de la Seine, et la construction des boulevards (boulevard Pachéco, de Berlaimont, de l'Impératrice et de l'Empereur.).


Les travaux sont interrompus à hauteur de l'église de la Chapelle.



gare-centrale-un.jpg


Des expropriations, des terrains devenus vagues, 20ans plus tard, dans les années 30, il faudra beaucoup de pressions pour que les travaux puissent continuer. La ville de Bruxelles se contentera des travaux de voirie.



C'est à présent la seconde guerre mondiale qui aura raison de la reprise des travaux confiés à un Office national et indépendant. Et elle ne sera donc mise en service que le ... 4 octobre 1952. Il aura donc fallu cinquante ans..



Bruxelles est alors devenue une des seules villes d'Europe où il n'est plus nécessaire de "changer de train".

Les travailleurs qui viennent quotidiennement dans la capitale connaissent bien cet avantage, et ils sont actuellement plus de 300 000 dont plus de la moitié arrivent en train (pour une ville d'un million d'habitants, çà fait beaucoup, croyez-moi et impossible de marcher à contre courant de ce véritable troupeau...) à emprunter la ligne 0 pendant environ 6km.



HPIM2872.JPG

(photo prise au retour, il n'est pas tard... juste... 18h en plein été)



Pour en savoir plus :

  • Un tunnel sous Bruxelles. Par Bart VAN DER HERTEN, Michelangelo VAN MEERTEN, Greta VERBEURGT. Éditions Racine, 2002, 96 pages.

  • Bruxelles et la Jonction Nord-Midi. Éditions Studia Bruxellae, 224 pages (2004). Actes d'un colloques ULB-SNCB.

 

Une grande facilité, dont personne ne se plaint sauf que les six voies ne suffisent plus et que le moindre pépin sur cette jonction et tout le rail belge est enrhumé. Par contre, une partie de cette jonction étant souterraine, au moins une portion du rail qui est préservée!

 

Pas de grande marche aujourd'hui, on a tout fait en train!

 

Bon dimanche et bonne promenade!!!

 







 

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 08:18

 

Nous revoilà pour une petite promenade santé, dont nous avons bien besoin après ces journées de ripailles.

 

Donc aujourd'hui, re petite promenade dans les dunes, sous le soleil, et même sous la chaleur, si, si!

 

On va aborder le côté plus « flore » de ce qui est à présent, et ce depuis des années, une réserve naturelle.

 

HPIM2862.JPG

(Maison dite de la cigogne, le nom a disparu, tout en haut de la dune, seule construction de l'endroit)

 

 

 

Les hautes dunes paraboliques sont séparées les unes des autres par des cuvettes, plus basses. Beaucoup de ces cuvettes ont été mises en culture vers le milieu du XIXe siècle.

Sur les petits champs dunaires, les habitants de la région cultivaient entre autres, du seigle, de l'orge et des pommes de terre. Pour engraisser le sol sableur aride, on utilisait un mélange de déchets de poisson et d »excréments » .

 

 

HPIM2858-copie-1.JPG

 

 

Afin d'empêcher que les champs soient envahis par le sable pulvérisé par le vent, les flancs de ces dunes paraboliques étaient plantés de rangées de fascines suivant une disposition en damier.
Celles-ci étaient à l'origine des branches d'Argousier, plus tard on a utilisé du bois de taille de Peuplier (cultivar).

 

 

HPIM2861.JPG

(là-bas, tout au fond, la mer... La vue que je vous avais promise la semaine passée, mais j'avoue que je pensais qu'on voyait mieux...)


Entre les rangées de fascines, on a planté de l'Oyat. IL s'agit d'une graminée qui, lorsqu'elle est couverte de sable, développe à partir de ses rhizomes, des pousses verticales. Celles-ci donnent lieu à de nouvelles plantes émergeant du sable. Ce processus alternant l'apport de sable et la formation de pousse d'Oyat a généré un rehaussement progressif et considérables de nombreuses dunes paraboliques, dont la dune du Hoge Blekker. Aujourd'hui, le Hoge Blekker, se présente pour sa plus grande partie, comme une dune éolienne, avec des mottes d'Oyat parcimonieusement réparties.

 

HPIM2860.JPG

 

 

A certains endroits de la broussaille se substitue à ces zones de dune. Elle se compose toujours d'Argousier, de Troène commun, de Sureau noir et d'Aubépine et de Prunelier.
A d'autres endroits prédomine une végétation ouverte d'Oyat et ses espèces accompagnatrices telles que la Fétuque des dunes. Cette dune à Oyat, mi-éolienne, héberge aussi un certain nombre de champignons caractéristiques, dont certains colle le Psathyrelle des sables, végètent sur les mottes d'Oyat mort.

 

 

HPIM2859.JPG

 

Quand à la gente ailée, une espèce caractéristique de cette zone est l'Alouette huppée. Elle affectionne les terrains sableux à couvert végétal peu dense, où l'influence de l'homme se fait fortement sentir. Aussi la densité de la nidification est-elle la plus élevée dans les dunes littorales limitrophes aux zones bâties.



HPIM2856.JPG

 

 

 Dans ces dunes, subsistaient les traces de la seconde guerre mondiale, bunker en béton, tunnels en briques, dans lesquels nous jouions. Ils ont été explosés et il est courrant de trouver par ci, par là, des morceau de briques, de pierailles, malgré qu'on ait retiré le principal.

 


HPIM2855.JPG



Voilà, pour cette plus haute dune du littoral belge!

 

Bonne découverte, et bonne journée à toutes!!!!!



Partager cet article

Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 12:00

 

Mais que font les lapins, quand il neige?

 

Vous n'en n'avez aucune idée?

Hier, je suis sortie, j'ai enfoncé mes pieds dans 6cm de neige, pendant qu'il tombait encore des flocons!



HPIM5071.JPG

(les rues n'étaient pas désertes, beaucoup de commerces étaient ouverts, j'ai donc choisi un endroit bien calme, qui semblait encore quelque peu vierge...)

Laissant mon empreinte



HPIM5072.JPG



Tout cela afin de vous montrer cet endroit, à trois cents mètres de chez moi, que j'affectionne tant.

Mais en revenant.. Je n'oublie pas d'aller voir comment se comportent les petits lapins, qui aliment le renard d'Evere (hééé oui, faut pas l'oublier celui-là, même si le croiser dans la neige, serait un grand moment, il s'alimente aussi)



Et, après avoir pris quelques photos, que j'ai dû effacer, faute de place, j'ai pu vous prendre ces quelques secondes.

 

Alors prêtes? Parce que des lapins qui gambadent, par temps de neige, dans Bruxelles, c'est pas tous les jours, lol!

 

 

 

Voilà le petit bonheur d'hier.....

 

Et puis pour celles qui vont chez Fée d'Automne, allez lui souhaiter son anniversaire, je pense que çà lui fera plaisir!

 

Bonne journée à vous toutes, au coin du feu....





Partager cet article

Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 03:34

 

Vous avez toutes froid? Et si on se réchauffait un peu, en se souvenant des petits voyages effectués au mois de juillet...

 

Asseyez-vous, le banc est à gauche, serrez-vous bien!

 

HPIM2852.JPG(Cette photo, quand nous allions avec Stéphane et Nathalie, les cousins de mes enfants, Stéphane nous disait "c'est le désert de la soif! Pas un arbre, pas une herbe.....)



Je vous nargue? Non pas du tout, juste une envie de soleil et de la mer!


Je sais Mumu, tu préfères la montagne, moi je suis très très mer, pas tellement plage, mais les dunes par exemple.

 

HPIM2850


Je vous avais dit que j'allais parler de la dune du Hoge Blekker, nous y voici!

 

Ce jour-là, aller à la gare, à pieds... prendre le train, descendre de la gare et direction le sable. Tout cela était plat... Je longe la caserne, les logements des militaires

 

 

HPIM2848.JPG

 

En tentant de ne pas me faire écraser par les vélos, qui ont leur piste cyclable, mais les piétons.....

 

J'arrive en bas de la dune, où se trouve toujours l'immeuble dans lequel nous logions il y a presque 50ans! Les dunes étaient notre plaine de jeu!

 

 

HPIM2853.JPG

 

 

Mais qu'ont-elles de particulier?

 

Les dunes du Hoge Blekker sont les plus hautes du littoral flamand.

 D'une hauteur de 33m sur une superficie de 18ha!

 

Je vous montrerai la semaine prochaine, la vue qu'on a du haut de la dune!

 

Ce n'est qu'une partie du complexe dunaire qui regroupe le Schipgat et la Doornepanne. (d'où le nom de la localité frontalière, La Panne)

 

 

HPIM2857.JPG

 

Cette dune du Blekker doit son nom au fait qu'elle n'était pas recouverte de végétation (ce qui depuis a bien changé, on a dû remédier à la perte de hauteur, érosion du vent, et donc comme un peu partout on a planté)

 


HPIM2854.JPG

 

 

(Tout ceci n'était que sable dans les années 1960)

 

 

Blekker venant du flamand blinken qui signifie briller. Tant la réverbération en haut de la dune était forte.

 

 

C'est un massif dunaire dont la formation s'est étalée du XVIe au XIXe siècles. Fait d'une série de dunes paraboliques dont on voit encore la forme en fer à cheval. Les deux bras de ce fer à cheval indique bien la direction des vents dominants de même que l'inclinaison des peupliers qui ne résistent que peu.

La végétation  a eu une incidence particulière sur sa formation mais je vous en parlerai la semaine prochaine.... sinon je vous mets tout aujourd'hui....

 

J'espère que cela vous aura un peu réchauffées.....et vous souhaite à toutes une bonne journée!!!!!

 

 

 



Partager cet article

Repost0

Mon Blog Et Moi

  • : Le blog de Bidouillette
  • : Blog de partage, concernant mes hobbies, mes passions. Dentelles aux fuseaux, frivolité, crochet, cartonnage, serviettage. Mais aussi pour vous, des tutos, pas à pas, le fil, surtout le fil. J'habite Bruxelles et je marche beaucoup, vous trouverez donc aussi mes balades quotidiennes! Des trucs et astuces pour la planète! Un peu de tout donc! Bonne visite!
  • Contact

Ici c'est......

 

 

Bienvenue chez un peu de moi! Blog de partage, de ma passion pour le fil, de mes moments, de mes bonheurs, de mes occupations! Vous y trouverez de tout, les copinettes, les croixpinettes, les crochetinettes, de la dentelle aux fuseaux, frivolité, cartonnages, bidouillages, Bruxelles un peu de belgitude,  et bien d'autres choses!
 
 
Notre forum des arts du fil
 

Ma Page sur Hellocoton

Mes visites par catégorie


 

Broderie, les copinettes


 

Broderie bonnes adresses


 

Couture


 

Crochet, les copinettes


 

Dentelle aux fuseaux, les copinettes


 

Frivolité


 


 

Un peu de tout, les copinettes


 

Cuisine :

 


 

Photographie


 

Divers

 

Texte Libre

google-site-verification: googlea965b354ef730756.html

 



          

animaux domestiques
statistique

 

Le jardin des fées