Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 05:42
Coucou les copinettes!

Puisque certaines n'aiment pas le café, je suis donc passée au thé! Et pas sans raison .......... je vous explique!

Jeune, je n'aimais pas le café à vrai dire, son odeur oui, mais pas son goût amer. Je buvais donc du thé noir, le vert étant quasi impossible à trouver dans ces temps immémoriaux! Avec une prédilection pour le Lapsang Souchang, la mode étant alors au Orange Pekoe, ou autres thé à boire à l'anglaise avec du lait!

Je rencontre mon futur mari et là, non seulement pas de thé, mais du café mal torréfié, dans une machine à faire du café avec une eau à peine chaude, j'ai donc dû m'y faire! Pour quand même parvenir un jour, à démontrer à "belle-maman" (sans majuscules et avec beaucoup d'ironie..........) de prendre un autre café mieux torréfié.

Depuis j'ai toujours eu du café chez moi, mais j'ai toujours eu de quoi le faire, à l'italienne, à la turque, cafetière Bodum peu importe, mais il me fallait une eau bouillante!

Il y a toujours eu aussi du thé chez moi! Ma nièce, ma fille et même mon fils en buvaient ou en boivent encore!

J'ai un amour invétéré pour le thé vert, bu sans sucre, dans une tasse en terre. Sans sucre afin que son goût suave ne soit pas couvert, et dans une tasse en terre pour que tous les arômes puissent bien se révéler!

Pour le moment, et là nous en venons au côté bidouillage, je ne sais pas très bien où les ranger! Bien sûr, je n'ai pas, comme toutes les brodeuses s'acharnent à avoir, de thé en sachet, ce ne sont que des thés en vrac, peu sont aromatisés (je les prends pour ma fille seulement), par contre j'ai d'autres boissons assimilées, je vous montre d'abord le peu qui me reste........et l'endroit où je les entrepose


Le côté bidouillage, c'est que je dois encore arranger cette caissette récupérée! Donc sans doute en serviettage, mais voilà, je prends des serviettes thé ou Chine et Japon.
Mais pour poursuivre sur le sujet du thé, voici quelques uns de ceux qui y sont, pour les amatrices qui se sont senties un peu frustrées lors de mon article sur le café turc!



White monkey, j'aurais dû vous faire des photos du contenu aussi, ce sera pour une prochaine fois! Thé blanc, très velouteux, très généreux, à boire en après-midi avec certains biscuits!



Rooibos, pas vraiment un thé, mais une boisson qui devient à la mode (arffff, grrr après on l'oubliera!!!!), arbuste sud africain, qu'on ne trouve nulle part ailleurs, dont on coupe les branchilles, et qui nous donne cette merveilleuse boisson rougeatre, pleine de vitamine C.



Ahhh le dragon à Bruxelles, thé acheté par une connaissance, et à qui il n'a pas plu, ce qui n'a pas été notre cas. Thé noir aromatisé à la bruxelloise, il faut aimé le sucré, le chaud.


Là, par contre on arrive dans ce que j'aime, un thé semi fermenté, thé très généreux, à découvrir pour celles qui aiment çà! Il est clair, il est riche, et reste très bien en bouche.


Et voilà, mon préféré, plein de générosité, de chaleur, de goût, un délice, un nectar, que le Sencha, j'en rachète à chaque fois, ne le fais que dans ma théière en terre et ne le bois que dans ma tasse de liliputienne en terre.


Et enfin en dernier, celui qui remplace le café quand je suis dans un état, du dessous du dessous lol, le maté, pas un thé non plus, mais une boisson très prisée en Amérique du sud où elle est bue comme du petit lait. Bu dans une callebasse avec sa bombillia à voire
ICI

Et pour celles qui apprécient les thés, je montrerai l'intérieur des sachets prochainement. Inutile de vous préciser que je fais tous mes achats dans le même magasin qui non seulement a un grand choix, mais en plus a investit dans des étiquettes d'une précision redoutable mais qui m'aident bien compte tenu de mon peu de mémoire...........
Au fait, ce magasin, la septième tasse, parce que tout simplement, il paraît que c'est dans la septième tasse que se dégage tous les parfums, toute la générosité du thé.............. vert!

Alors je vous invite pour une petite tasse .............. de thé?


Partager cet article
Repost0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 05:27
Alors puique certaines questions ont été posée, et puisqu'il est heure de s'en prendre une petit, voici comment je procède pour faire mon café turc!

Vrai qu'il faut se fournir en café turc, tout autre ne fera absolument pas l'affaire. Il n'est pas très cher, je paye 1,90eur pour 250gr.

Autre ustensile à avoir, une petite cafetière, comme celle-ci


Ensuite, je prends deux cuillères à café, bien bien remplies, de café, je les mets dans la cafetière



Puis deux morceaux de sucre


Remplir d'eau, mettre sur le feu, et zou attendre que cela bouille (ouhhhh j'aime le subjonctif mais là il est un peu dur, non?). Je verse alors un tiers de la cafetière dans une tasse, je remets à bouillir, je reverse la moitié, et enfin une dernière fois.


Bon je ne sais si tel est la façon de faire, mais ainsi je suis sûre d'avoir tout le sucre, aussi........
Quand c'est fait, ne pas oublier de mettre un peu d'eau froide dans le café, afin de faire en sorte que le café, que le marc de café se mette bien dans le fond de la tasse, qu'on ne le boive pas, ce n'est pas ce qu'il y  a de meilleur!

J'attend un peu et je le déguste, en prenant bien soin de laisser le fond!

Bon café!
Partager cet article
Repost0
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 05:19


La photo est une photo des premières galettes que j'ai réalisées, mais sans doute vaut-il mieux parler de crèpes, quoique.........
J'avais acheté de la farine de pois chiche pour faire une socca, et je cherchais d'autres recettes! Dans la cusine méditerranéenne, on l'utilise beaucoup, mais aussi dans la cuisine indienne! Elle est riche en protéïnes, facile, et euhhhhh pour le prix, je ne sais plus, mais je retournerai en chercher et vous le dirai! Dernier avantage, une farine sans gluten, çà peut aider certains et certaines!

Ingrédients : farine de pois chiche, eau, sel, poivre, cumin en poudre, curcuma, oignon, piment, graines de coriandre (je les ai grillées), huile.
Préparation : pour la socca on demande de préparer la pâte un peu à l'avance, voire la veille, dans la cuisine indienne, pas de précisions, mais je l'ai préparée deux heures à l'avance. Perso, j'ai mélangé les épices, en premier lieu à savoir : 1cc à café de curcuma, 2cc de cumin en poudre, 2cc de gros sel marin et 2cc de sel, 4cc de piment doux (ou plus fort pour les papilles moins délicates).
Après cela j'ai mis 2 tasses à café de farine de pois chiche et 2 tasses à café d'eau, bien mélanger, et écraser les grumeaux. Le mélange doit être onctueux. Ajouter ensuite les épices, et un oignon coupé en petits morceaux.
Laisser reposer la pâte.
Déposer dans une poêle à crèpes, un peu d'huile, quand elle est bien chaude, une petite louche de la pâte! Bien la faire cuire des deux côtés, en l'applatissant bien!
Cette petite crèpe peut servir à la place des pommes de terre, en accompagnement de plats, encore mieux, si vous faites un curry!
Petite remarque, je mets deux sortes de sel, j'aime beaucoup le gros sel qui ne fond pas tout à fait à la cuisson...... Très bon aussi avec un chutney ou avec une sauce tomates.

Bon appétit!

 
                                                                         
      

Recette intéressante, pour les personnes souffrant de fibromyalgie et ne pouvant pas ingérer lactose et/ou gluten!
                           

  

Partager cet article
Repost0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 05:36


Voilà ce que j'ai servi à mes enfants, dimanche soir, avec des petites crèpes indiennes!
Eux n'ont pas trop aimé, je pense qu'il y a que moi qui ai adoré, du coup j'en ai pour des jours et ce n'est pas plus mal, mais voilà, je vous en donne tout de même la recette!
A faire en amuse-bouche, pour un apéro par temps chaud!!!!!

Ustensile : mixer
Ingrédients
: un concombre, deux yaourths, une gousse d'ail, sel, un verre d'eau et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
Préparation : tout mixer ensemble, laisser reposer quelques heures
Présentation : perso je les ai mis dans un petit verre et n'ai pas mis de feuilles de menthe mixées dedans, pas assez en stock, je l'ai donc mise en déco avec un petit morceau de feuille de fenouil!

Bon appétit!
Partager cet article
Repost0
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 06:00

 

Coucou les lève-tôt!



Je vais pouvoir me remettre aux yaourts, il semblerait que le fait que la molécule de lactose soit "cassée" puissent aider les gens qui ne la supportent pas, en un mot comme en cent, le yaourt est donc mille fois plus digeste que le lait, même fait à base de lait avec lactose (et donc moins cher!)


Ce dont vous avez besoin:


- 1 pot de yaourt Danone entier (j'y tiens avec les autres cela ne fonctionne pas, alors quand on me parle de ferment vivant, je suis écroulée de rire !!!!)
-1 litre de lait

-6 toutes petites cuillères à café de sucre fin

Une yaourtière OU une mijoteuse


Vider le petit pot de yaourt dans un pot, rajouter un peu de sucre, en le rajoutant avant la "cuisson", il en faut nettement moins! Ensuite, ajouter le lait, en faisant bien attention au début, de bien racler dans le fond de votre pot, histoire de prendre tout le yaourt!

 

Voilà, yapluka vider l'entièreté du lait dans la préparation, puis remplir les pots!


Là, comme vous pourrez le voir, j'en ai un de cassé que j'ai remplacé par le pot de yaourt vide.


HPIM2284  HPIM2285

HPIM2286  HPIM2288

HPIM2289

 

Rendez-vous dans .... 8 heures!!!! Après quoi il faudra encore les laisser reposer au frigo, histoire qu'ils se figent un peu!


Il y a une recette similaire, sans emploi de machine "électrique", mais j'essaye d'abord avant de vous en parler!



Alors pour celles que les yaourts n'intéressent pas plus que çà, je leur ai préparé comment faire son carreau de dentelle, à moindres frais, la traduction d'un carré de crochet, et la découverte à travers le net d'un art japonais, le Temari!

 

Bonne journée et bonne lecture!






 



Partager cet article
Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 11:01
Voilà, je me demandais ce qui pouvait motiver, scientifiquement parlant,  les effets de ma mixture du matin (dont j'ai à nouveau entendu parler à la télévision par la personne qui en boit aussi tous les jours) et comme Valérie m'en parlait, j'ai fait la petite recherche qui s'imposait! Elle peut paraître fastidieuse à la lecture, longuette, mais je pense qu'elle amène pas mal d'infos pour celles que cela intéresse!
En ce qui concerne

L'ananas
 

Composants (g)
Glucides 11.6
Protides 0.50
Lipides 0.20
Acides organiques 0.90
Eau 84.8
Fibres alimentaires 1.40
Minéraux (mg)
Potassium 146.0
Phosphore 11.00
Calcium 15.00
Magnésium 5.000
Soufre 3.000
Sodium 2.000
Fer 0.300
Cuivre 0.080
Zinc 0.090
Manganèse 0.400
Fluor 0.010
Iode 0.010
 
Vitamines (mg)
Vitamine C (ac. ascorbique) 18.00
Provitamine A (carotène) 0.060
Vitamine B1 (thiamine) 0.080
Vitamine B2 (riboflavine) 0.030
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 0.300
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.160
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.090
Vitamine B9 (ac. folique) 0.014
Vitamine E (tocophérols) 0.100
Apports énergétiques  
KCalories 52.00
KJoules


Une recharge minérale et vitaminique

L’ananas possède une très grande diversité minérale et vitaminique. Ses apports sont équilibrés, et permettent une bonne recharge de l’alimentation en ces “substances de sécurité”. Il faut noter l’intérêt de l’ananas comme source de potassium, de vitamines B1, B2, B9 (une portion de 150 g fournit plus de 7 % de l’AJR*) et surtout de vitamine C : une portion de 150 g en fournit 27 mg, soit plus du tiers de l’apport quotidien conseillé.

Son apport en fibres est appréciable, puisqu’il atteint 1,4 %. Il permet d’élever le total des “substances de lest” dans l’alimentation, et cela sous une forme particulièrement bien supportée. L’ananas aide donc à la lutte contre la paresse intestinale, et cela sans risque de mauvaise tolérance par les intestins.

Une action originale sur la digestion

Du fait de la présence de la broméline, l’ananas intervient d’une façon tout à fait originale sur le processus digestif. Cette enzyme démarre la digestion des protéines, c’est pourquoi lors d’un repas qui comporte de l’ananas frais, le plat de viande (ou de poisson) est plus aisément et rapidement digéré.

Par ailleurs, les acides organiques de l’ananas lui confèrent une saveur acidulée, capable de stimuler les sécrétions digestives. Cela facilite également la bonne assimilation des aliments.

L’ananas s’intègre bien dans tous les menus. Il constitue un dessert délicieux et rafraîchissant, aussi raffiné que léger : une portion de 150 g apporte moins de 80 kcalories ! Il n’y a aucune raison de s’en priver, bien au contraire !
bL’ananas se présente comme un fruit particulièrement original du fait de sa saveur et de son arôme très caractéristiques. Mais par beaucoup d’aspects, sa composition se rapproche de celle des fruits métropolitains.

Ainsi, l’apport énergétique de l’ananas - pour 100 g, 52 kilocalories, soit 217 kiloJoules- se situe dans la parfaite moyenne des fruits (au même niveau que l’apport énergétique des pommes, des prunes ou des poires).

Cette énergie est fournie essentiellement par les glucides (ou sucres), qui apportent plus de 90 % des calories. Les deux-tiers des sucres sont constitués par du saccharose, le reste par du glucose et du fructose. C’est pendant les dernières semaines de maturation que le taux des glucides augmente sensiblement, pour atteindre en moyenne 12 % (avant maturité, ce taux ne dépasse pas 4 à 5 %). Il faut noter que si le fruit était cueilli trop tôt, cette élévation de la teneur en sucres ne pourrait pas s’effectuer : elle est due en effet à la transformation de l’amidon présent dans l’extrémité de la tige. Cet amidon donne des sucres plus simples, de saveur sucrée, transportés dans le fruit par la sève au fur et à mesure de la maturation. Cette transformation ne peut se produire que lorsque l’ananas est encore “sur tige”. Dans le fruit, les sucres sont plus abondants dans la partie externe, sous l’écorce.

Comme pour les glucides, le taux des acides organiques varie sensiblement selon l’état de maturité du fruit : il est en moyenne de 0,9 g aux 100 g dans l’ananas mûr. Il s’agit essentiellement d’acide citrique (avec des traces d’acide malique). Le taux des acides organiques atteint son maximum durant la dernière période de maturation, avant de décroître dans la phase de sénéscence du fruit. Ainsi, un ananas mûr à point possède un bon équilibre “sucres/acidité”, qui le rend particulièrement agréable à consommer.

Les fibres (1,4 g aux 100 g en moyenne) jouent un rôle majeur dans la texture de l’ananas. Elles sont surtout constituées de cellulose et d’hémicelluloses, et concentrées dans la partie interne du fruit. La pectine n’est présente qu’en très faible quantité (moins de 0,2 g aux 100 g).

La couleur de l’ananas -jaune orangé plus ou moins soutenu- est due à des pigments : en majorité des caroténoïdes (qui possèdent des propriétés vitaminiques : voir plus loin) et des xanthophylles. Le taux des caroténoïdes est élevé à maturité, et continue à augmenter un peu après la récolte : ceci va de pair avec l’évolution de la couleur.

L’apport en minéraux de l’ananas est modérément abondant (environ 300 mg aux 100 g), mais très diversifié. Le potassium est la substance minérale la mieux représentée (les exigences de la plante en potasse sont d’ailleurs élevées), alors que les taux de sodium, de manganèse et de phosphore restent faibles, comme dans la plupart des fruits frais. Le fer est présent à raison de 0,3 mg aux 100 g. On note enfin la présence, à l’état de traces, de nombreux oligo-éléments, tels l’iode, le fluor, le zinc, le manganèse ou le bore.

Parmi les vitamines de l’ananas, il faut noter tout d’abord la vitamine C (acide ascorbique) qui atteint 18 mg aux 100 g en moyenne : une teneur d’autant plus intéressante qu’elle reste très stable dans le temps, après la cueillette (la vitamine C étant protégée de l’oxydation par l’écorce épaisse du fruit, et par l’acidité du milieu). L’ananas est une source de provitamine A (ou carotène) : son taux peut varier de 10 à 290 µg aux 100 g, et il est directement lié à la coloration de l’ananas. Un fruit à chair bien colorée a toutes les chances d’être plus riche en provitamine A qu’un ananas pâle. Les vitamines du groupe B sont toutes représentées (à l’exception de la vitamine B12 absente du règne végétal). Enfin, on note un peu de vitamine E, qui dans le fruit s’associe à la vitamine C pour jouer un rôle anti-oxydant.

A noter : L'étude de l'arôme de l'ananas a suscité de nombreux travaux : il intervient en effet fortement dans l'attrait que suscite ce fruit chez le consommateurs, et peu donner une indication fiable sur le degré de maturité.

Le parfum de l'ananas se développe surtout dans les quinze derniers jours de la maturation. Il est très caractéristique, facilement reconnaissable, mais diffère selon les saisons (l’ananas peut être cultivé à différentes périodes de l’année), et surtout se modifie rapidement : un ananas n’a pas la même odeur au moment où on le coupe, et quand on le déguste quelques instants plus tard.

On a identifié beaucoup de composés constitutifs de l’arôme de l’ananas : il s’agit généralement d’esters méthyliques et éthyliques, ainsi que des mercaptanes et des composés sulfurés.

L’ananas renferme de nombreuses enzymes : des pectases, des invertases, des péroxydases, des desmolases, et surtout de la broméline, l’enzyme la plus caractéristique de l’ananas. La broméline est abondante dans le fruit, et dans les différentes parties de la plante (tige, feuille, etc.). Il s’agit d’une molécule protéolytique, capable de scinder les protéines en molécules plus simples (c’est en quelque sorte le début de la “digestion” des protéines), et de coaguler le lait.

Bien que cette enzyme soit assez rapidement inactivée dans l’estomac, la consommation d’ananas frais peut faciliter la digestion de viande consommée au cours du même repas (en témoignent les travaux de Heinicke et de Opher avec de la viande de boeuf).

L’action de cette enzyme peut être irritante sur la peau (les ouvriers qui travaillent dans les conserveries d’ananas doivent se protéger les mains avec des gants). Enfin, la broméline est inhibée par la chaleur (l’ananas en boîte ou le jus d’ananas pasteurisé n’ont plus d’activité protéolytique).

Cette enzyme est extraite de la plante, et utilisée à des fins technologiques et pharmacologiques.

On l’emploie dans certains cas de déficiences du pancréas (elle joue le même rôle que certaines enzymes pancréatiques), dans des dyspepsies, des colopathies et divers troubles de la digestion.

Elle possède également des propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires, et est introduite dans des crèmes ou pommades (ou même dans des médicaments à prendre par voie orale), spécialités permettant de lutter contre les oedèmes.

En dermatomogie, les blessures profondes ou des plaies peuvent être nettoyées par des crèmes renfermant de la broméline.roméline.


La carotte maintenant
  Composition moyenne * pour 100 g net
Composants (g)
Glucides 6.70
Protides 0.80
Lipides 0.30
Eau 89.0
Fibres alimentaires 3.00
Minéraux (mg)
Potassium 300.0
Phosphore 25.00
Calcium 30.00
Magnésium 14.00
Sodium 40.00
Chlore 61.00
Fer 0.300
Cuivre 0.040
Zinc 0.160
Manganèse 0.100
 
Vitamines (mg)
Vitamine C (ac. ascorbique) 10.00
Provitamine A (carotène) 7.000
Vitamine B1 (thiamine) 0.100
Vitamine B2 (riboflavine) 0.050
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 0.600
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.240
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.160
Vitamine B9 (ac. folique) 0.030
Vitamine E (tocophérols) 0.500
Apports énergétiques  
KCalories 33.00
KJoules


La carotte, du fait de l'abondance et de l'originalité de ses fibres, peut régulariser efficacement le transit intestinal.

En cas de paresse intestinale, elle permet de lutter contre la tendance à la constipation, en apportant dans l'alimentation un complément de fibres particulièrement bien tolérées. Mais, paradoxalement, elle est également efficace dans des cas de diarrhée : la "soupe de carottes" (carottes cuites mixées), ou tout simplement la purée de carottes, sont alors classiquement utilisées. En effet les fibres de la carotte possèdent un fort pouvoir de rétention d'eau et améliorent la consistance des selles*.

Elle intervient aussi sur le bon état de la peau et des muqueuses, ainsi que dans la vision crépusculaire, grâce à sa forte concentration en provitamine A.

Le besoin en vitamine A et en provitamine A est augmenté chez les femmes enceintes, les utilisatrices de contraceptifs, les fumeurs, et lors de certains traitements médicamenteux. Pour satisfaire ce besoin supplémentaire, on juge aujourd'hui préférable d'augmenter l'apport en provitamine A, plutôt qu'en vitamine A qui est toxique en cas de surcharge. La consommation régulière de carottes est alors tout à fait indiquée.

La carotte possède par ailleurs une action favorable sur le taux du cholestérol sanguin. Selon une étude réalisée aux Etats-Unis, l'enrichissement de l'alimentation avec 200 g de carottes crues, chaque jour, peut faire chuter de 11 % le taux du cholestérol. On attribue aux fibres de la carotte (et en particulier aux pectines, qui ont une action "séquestrante" sur les sels biliaires et les acides gras), cet effet bénéfique.

Enfin, sa richesse en provitamine A, joue aussi un rôle utiles en prévention. Cette substance antioxydante s'oppose en effet à l'agression des radicaux libres qui se forment lors du vieillissement des cellules. Elle freine également l'évolution de l'athérosclérose, et intervient aussi dans les mécanismes qui stimulent l'immunité.

De très nombreuses études épidémiologiques ont montré des corrélations entre l'apport alimentaire de carottes (et d'autres légumes riches en provitamine A), et une protection vis-à-vis du cancer (cancer du poumon notamment) : une consommation régulière de carottes -de l'ordre de 100 g par jour- suffit à diviser par deux le risque de cancer du poumon ! On pense d' ailleurs que, dans la carotte, la provitamine A agit en synergie avec d'autres caroténoïdes présents dans ce légume (comme la bixine ou la lutéïne), ainsi qu'avec la vitamine E, la vitamine C, le sélénium, dont les propriétés protectrices vis à vis du cancer sont aussi reconnues.


Partager cet article
Repost0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 06:55
 

iljurel3-copie-1.gif
Merci à Violette et à Lolo13 pour leur recette!!!!! Voici les réalisations !!!!! Devinez laquelle est vidée?????

Avec ceci

HPIM2149

on arrive à çà, des roses des sables

HPIM2150

saupoudrés de sucre glace, mhhhhhm pas mauvais du tout, hein?

Et puis en prévision de plats de viandes blanches, voici ma petite réserve de citrons confits à la marocaine!!

HPIM2151

Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 20:00

 

Contente, hier, malgré tout....... très très contente

 

smileWIG

 

Cela fait des années que j'ai un mal de chien à trouver le lait qui m'est nécessaire pour faire du fromage blanc. Ce coup-ci je tiens le bon bout. En effet, lorsque cette marque de plastique nous avait donné la recette, il était question de laits frais entier et battu d'une certaine marque. Avec les autres, effectivement, cela ne marchait pas. Et puis, je me suis lancée avec le lait frais et bio d'une grande chaîne de magasins belges. En voici donc un

petit tuto, bien facile, vous allez voir ce qui est nécessaire


 HPIM2181    

 

                              HPIM2183 

 

je vide le lait entier, puis le lait battu

 

Résultat après deux jours dans un endroit chaud   

 

 

          HPIM2200

 

Il faut que le tout fasse bien bloc se détachant du petit lait, on prend un étamine, une passoire, et je met le tout dans le même récipient, ainsi je récupère ce fameux petit lait, que les rosiers aiment tant.

 

HPIM2203

 

 

BON APPETIT!!!!!!!!!






 



Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 16:00

Si cela vous tente, j'ai fait un pas à pas pour la recette de taboulé que j'ai faite lundi, mais voilà pas de photo de présentation finale, on s'est ruées sur le plat, mais j'en referai, promis ! Pour voir la recette, cliquez sur la photo !

 

 

 

HPIM1610 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Mon Blog Et Moi

  • : Le blog de Bidouillette
  • : Blog de partage, concernant mes hobbies, mes passions. Dentelles aux fuseaux, frivolité, crochet, cartonnage, serviettage. Mais aussi pour vous, des tutos, pas à pas, le fil, surtout le fil. J'habite Bruxelles et je marche beaucoup, vous trouverez donc aussi mes balades quotidiennes! Des trucs et astuces pour la planète! Un peu de tout donc! Bonne visite!
  • Contact

Ici c'est......

 

 

Bienvenue chez un peu de moi! Blog de partage, de ma passion pour le fil, de mes moments, de mes bonheurs, de mes occupations! Vous y trouverez de tout, les copinettes, les croixpinettes, les crochetinettes, de la dentelle aux fuseaux, frivolité, cartonnages, bidouillages, Bruxelles un peu de belgitude,  et bien d'autres choses!
 
 
Notre forum des arts du fil
 

Ma Page sur Hellocoton

Mes visites par catégorie


 

Broderie, les copinettes


 

Broderie bonnes adresses


 

Couture


 

Crochet, les copinettes


 

Dentelle aux fuseaux, les copinettes


 

Frivolité


 


 

Un peu de tout, les copinettes


 

Cuisine :

 


 

Photographie


 

Divers

 

Texte Libre

google-site-verification: googlea965b354ef730756.html

 



          

animaux domestiques
statistique

 

Le jardin des fées